Détecteur de fumée : du choix à l'installation grâce au jobbing

Détecteur de fumée : du choix à l'installation grâce au jobbing

Le Daaf kézako ?

Autres


Image title

Un Daaf (abréviation de Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée) est un petit animal plus communément appelé Détecteur de fumée. Il est rendu obligatoire dans tous les locaux d’habitation, par la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010.

Initialement ce dispositif d’alerte incendie devait être installé dans les appartements et maisons avant le 9 mars 2015. Comme nous pouvons le constater nous sommes tous un peu en retard… C’est pourquoi face aux indisponibilités des Daaf et des installateurs, le législateur a décidé de repousser d’un an la date limite. Au 1er janvier 2016, nous n’aurons donc plus aucune excuse ! Notre détecteur de fumée devra être acheté et installé.

Petite précision : que le logement soit habité par le propriétaire, par un locataire ou même vide, l’habitation doit être équipée d’un détecteur ou de plusieurs s’il y a des étages (un par étage).

Image titleComment choisir notre petit DAAF ?

Vous en trouverez à n’importe quel prix (pas toujours justifiés), c’est pourquoi l’UFC conseille de dépenser au maximum une vingtaine d’euros.

Il est recommandé aussi, sans vouloir paraître chauvin, de le choisir tatoué NF, ben oui c’est la garantie d’un produit fiable.

Au niveau de l’alimentation, vous avez le choix car le DAAF peut se nourrir de:

  • pile saline à changer chaque année

  • pile alcaline garantie 5 ans

  • pile lithium a changé avec l’intégralité du boitier tous les 10 ans

  • l’alimentation secteur + pile de secours

Vous pouvez aussi lui choisir des options : détecteur double, fonction alerte fumée et monoxyde carbone, silencieux ou interconnexion, télécommande…

Pour rappel, le propriétaire qui loue un appartement doit fournir le DAAF à son locataire ou lui rembourser l’achat mais dans les 2 cas l’installation appartient au locataire.

Lieu de vie du DAAF :

Idéalement on l’installe sur le plafond du couloir qui mène aux chambres. Nous avons aussi la possibilité de le positionner dans la salle à manger, du salon ou de la chambre. Néanmoins le détecteur de fumée doit être à plus de 3 mètres d'une source de vapeur, à plus de 1.5 mètre d'un luminaire, à plus d'1 mètre d'un foyer à bois et dans tous les cas, à 30 cm de l'arrête du mur. On évite donc les endroits préférés des fumeurs et surtout on oubli la salle de bain ou la cuisine. Lorsque l’endroit idéal est trouvé, on fixe DAAF-ounet avec des vis et non du double-face ou de la colle. Oui même si c’est plus simple, ce genre de fixation ne garantie pas les 5 ou 10 ans accroché au mur ou au plafond, de plus en cas d’incendie seul la fixation par vis garantie au détecteur de rester fixé plus longtemps pour sonner plus longtemps.

Image title

Attention le DAAF est la tendance du moment, c’est pourquoi certaines sociétés commerciales font du démarchage abusif en proposant la vérification des installations ou l’abonnement à un contrat d’entretien. Alors on ne signe rien car l'occupant du logement n’est tenu que de :

- prévenir son assurance de l’installation en indiquant les références de l’appareil

- tester le détecteur 1 fois par mois

- dépoussiérer l’appareil de temps en temps

- remplacer les piles quand c'est nécessaire.

Comme Charline, en toute sérénité sur YoupiJob, recherchez pour fixer votre détecteur de fumée, un jobeur ! Faites fonctionner l’entraide à la personne pour accueillir dans les meilleures conditions ce nouvel arrivant dans votre foyer.

NB : le Détecteur de fumée n’aime pas changer sa garde robe alors on ne tente pas de lui donner un coup de jeune avec un coup de peinture !

Image title